X
Domaine de Pont Royal
Identifiez-vousVendredi 19 Avr. 2019 - 16:57:11

Du Moulin de Vernègues au Domaine de Pont Royal

Les Origines du Domaine...

 

Vers le 13ème siècle, le   Moulin de Vernègues, qui servait de moulin à grain à la seigneurie de Vernègues, appartenait à l'Archevêque d'Arles.

 

Au début du 15ème siècle, le roi de France octroie la seigneurie de Vernègues et le   Moulin de Vernègues   à la famille Damien.

Le roi René, duc d’Anjou vient chasser et ripailler en Provence et le pont d’Anjou, dont une arche est toujours visible à l’entrée du chemin Royal, est construit pour ses équipages.

 

En 1560, le Moulin est la propriété du marquis Jean de Sade. Sous Louis XIV, il prend le nom de Bastide Saint Louis et passe aux mains des moines Chartreux de Bompas. A la Révolution française, le Domaine est morcelé en 32 lots.

 

Le Moulin est pendant près d’un siècle un relais de Poste. Il passe ensuite entre les mains de diverses familles qui succombent toutes à son charme. 

 

La construction du Domaine de Pont Royal

C’est en 1968 que John Cheetham aujourd’hui doyen des habitants du Domaine vend Le Moulin de Vernègues et ses 70 hectares de terres, à Mr et Mme Gaëtan Ventre.
Au début des années 80, les mots «Pont Royal» gravés sur l’ancien pont donnent l’idée du nom du Domaine. La sculpture des deux biches, découverte à la Chapelle du Moulin, inspire son logo.

 

Puis en 1985, Claude Roger Cartier, président de la Fédération Française de Golf, suggère de créer un «Golf Resort» et organise la rencontre avec Severiano Ballesteros. Le couturier Pierre Cardin soutien le projet et le maire de Mallemort, Daniel Conte, fait entériner par le conseil municipal la création de la «ZAC du Moulin de Vernègues» en 1989.

 

Dès 1990, la construction du Golf est lancée avec les premières maisons témoins.  
Le cabinet d’architecte américain de Ed Stones (paysagiste) et Wade Setliff (bâtiments), créent l’âme du site et le 28 Septembre 1992, le golf 18 trous conçu par Severiano Ballesteros est inauguré par lui en compagnie de Marie-Laure de Lorenzi. David Krause, en est le premier directeur.
Son premier grand succès est d’accueillir la première édition du «Masters 13», Open professionnel des Bouches du Rhône.

 

Jusqu’en 2007 le développement du Domaine se poursuit avec l’arrivée du groupe Pierre & Vacances qui intègre des installations sportives et de loisirs autour de résidences de tourisme. Le cœur du village prend forme avec la naissance du village de l’église puis tour à tour, des quartiers résidentiels toujours dans la même veine architecturale et admirablement intégrés au parcours de golf viennent donner vie à cet ensemble.  
C’est en 2009 que, face au succès rencontré par le Golf, la construction d’un second parcours de 6/9 trous est engagée avec le concours de Michel Gayon, architecte français de golf, accueillant une Académie de golf confiée aux professionnels de Leadbetter.

 

Aujourd’hui, ce Domaine, rêve des années 80 devenu réalité, est le «paradis» pour un petit millier de résidents privilégiés, de toutes origines européennes, qui ont fait le choix de vivre dans cet environnement privatisé et sécurisé autour d’une passion pour la petite balle blanche.

 

Vivre au sein d’un Golf est devenu pour un certain nombre, un art de vivre où la qualité de vie est souvent associée au partage de la même passion. Il est fréquent de rencontrer au Club House, aussi bien une ambiance familiale que sportive où les frontières sont plutôt dictées par une certaine éthique que par la langue.

 

 

Le rêve des années 80 est devenu réalité...